Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 18:17

 

 

Apprendre-a-desobeir-Valere.jpg

Une cabane comme refu-ge ou refus d'un jeu social conduisant sur l'ironie de sa propre existence, l'imago youngien ayant pour seule fonction de masquer notre « moi » en péril dans les limites d'un bourbier social politique fixées et rationalisées à tort pour ne pas avoir à pénétrer l'enclot du « ça » pulsionnel où dans l'état extrême de notre nature la plus primitive, nous serions indéfectiblement rongés par des questions sans réponses sur la sauvagerie de notre être le plus pur.

Une fleur virale qui sature notre jardin doré et qui naît simplement de notre folie ordinaire et de tous nos doutes que se charge d'exploiter l'état pour en sculpter l'ultime outil de croyance qui fait de nous de fervents citoyens du religieux capitalisme.

Un cerveau collectif domestiqué par un état orwellien qui normalise les consciences et qui exalte la solution lubrifiante d'un consumérisme sacralisé pour bonifier son productivisme despotique conduisant à une apathie généralisée face à l'aliénation des esprits prolétaires.

Une somme d'oiseaux noirs, comme une somme d'êtres soumis à la lecture de ces quelques métaphores d'une tangible condition de vie faisant écho à la condition de vie de chacun se refusant d'endosser sa responsabilité dans une société qui complote le maintien des classes sociales entre elles et qui s'applique à fonder ses espoirs d'élévation sur une incessante hypocrite méritocratie. "

 

Valère, Dessein manifeste «Apprendre à désobéir»2002-2005.

 

A cabin as a refu-ge or a refusal of a social game running on the irony of its own existence, the youngian imago having as its only function to mask our endangered « me » within the limits of a mistakenly fixed socially and politically rationalized quagmire, for only not to have to penetrate the enclosure of the pulsional « this » or in the most extreme state to our most primitive nature as we would be indeflectibly chewed by questions without answers about the savagery of our most pure self.

A viral flower that saturates our golden garden and which is born simply of our ordinary folies and of all our doubts which undertake the exploitation of the state to sculpt the ultimate tool for beleif that makes us fervant citizens of religious capitalism.

A collective brain domesticated by an orwellian state which normalizes the consciences and which exhalts the lubrifying solution of a sacralized consumerism to bonify its despotic productivism which leads to generalized apathy in face of the alienation of proletariat minds.

A quantity of black birds, as a quantity of submissive beings reading these metaphors for a tangible condition of life, echoing the condition of life of each individual refusing to endorse his responsability in a society that conspires to maintain social classes amongst themselves and which applies itself to founding its hopes of elevation on an incessant, hypocritical meritocracy.

 

Valere, Manifesto drawing «Learning to disobey» 2002-2005.

 


 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by valerechanceaulme.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Garggle 10/03/2011 21:33



Bonsoir,
je vous ai envoyé une invitation à rejoindre une nouvelle communauté ce soir, afin de créer un réseau sur over-blog où l'on pourrait accéder aux réflexions sur l'obéissance/ la désobéissance,
l'activisme politique, les moyens pour agir et tout ce qui nous permet de ne pas être les jouets d'hommes politiques et des possesseurs des richesses que nous subissons.
Je vous invite donc à publier certains de vos articles dans le cadre de cette communauté pour à votre tour faire partie de cet élan et découvrir d'autres philosophies, d'autres combats.
Se rebeller est juste quand
l'ordre est injuste, ces mots guideront  l'ambition de cette communauté !
A bientôt,
Amicalement,
Garggle